was successfully added to your cart.
Travel

Saint-Gervais : Objectif Tré la Tête

" Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir "

Confucius

Un bon bol d’air

Au pied du Mont-Blanc. L'air de la montagne ça te gagne 😉

Une belle rando

La première que je fais de ce genre. Rien de mieux pour se sentir bien.

En famille et entre amis

Je suis partie avec mes parents et ma soeur, pour qui c'était la première fois aussi et des amis à mes parents... Un très bon moment 🙂

 

Mon père, ce féru de montagne été comme hiver qui chaque année part avec ses amis. Cette année, ma mère, ma soeur et moi faisons partie du voyage. Ça faisait un moment que j’attendais ça, alors quand l’occasion s’est présenté… je n’ai pas hésité longtemps.

C’est donc bien avant l’aube d’un matin de mai que nous prenons la route direction Saint-Gervais.

7h plus tard, le soleil nous accueil et un bon repas s’impose avant de chausser les crampons.

 

Notre objectif : L’Aiguille de la Bérangère à 3500m

Pour notre première étape, direction le refuge de Tré la Tête à 1970m d’altitude. Les débuts sont plutôt faciles surtout avec le magnifique temps que nous avons. Mon père et ses amis sont en terrain connus, ce chemin, ils l’ont déjà fait au moins 2 fois.

Cependant, plus nous montons, plus la verdure à garder son manteau de neige. Le sentier se perd et nous devons faire nos propres traces dans la neige. L’intensité de l’effort physique commence alors à se faire sentir et nous changeons trois fois d’ouvreur (dont une fois moi) =).

Le refuge se rapproche petit à petit et les paysages sont magnifiques !

Ma mère a le vertige, chaque pas devient donc un effort surdimensionné, un pas contre sa peur du vide. Nous sommes bien fiers d’elle. L’esprit d’équipe aide beaucoup dans ses moments-là.

Après 3h de marche, nous arrivons au refuge. Le timing est parfait car nous arrivons quelques minutes avant que le soleil ne disparaisse derrière les montagnes. Lors du diner, Marielle, la gardienne de refuge nous dit que nous avons eu de la chance d’arriver car le chemin que nous avons pris l’après-midi n’était pas “SAFE”. La saison traîne un peu et la neige reste très présente même en ce mois de Mai.

C’est à ce moment là aussi, que nous apprenons la fin de notre randonnée. Impossible d’atteindre notre prochain refuge des Conscrits sans peaux de phoque. La deception est grande mais la loi de la nature l’est encore plus.

Le lendemain, avant de redescendre, nous allons jusqu’au glacier de Tré la Tête, histoire d’en profiter encore un peu. On se lève à l’aube pour pouvoir appercevoir les premiers rayons de soleil. Une belle façon de commencer une journée. La descente sera longue et douleureuse pour certain mais une chose est sure nous reviendrons et cette fois-ci l’Aiguille de la Bérangère sera à nous.

 

Le refuge approche… 🙂 Oui oui, le petit point tout là-haut 😉

Bien arrivée en haut après 3h d’effort… Une première belle victoire 🙂 et pile à temps pour le coucher de soleil.

Fresh air de bon matin…

Leave a Reply